Plan étudiant du Ministère de l'Education Nationale

Accomplir enfin la démocratisation de notre enseignement supérieur en accompagnant tous les
étudiants, dans leur diversité, vers la réussite : voici tout l’enjeu de la transformation du premier cycle
que le gouvernement engage.


Si l’objectif de porter 80 % d’une classe d’âge au niveau du baccalauréat a été mobilisateur, force est de
constater que ses conséquences n’ont pas été suffisamment anticipées. Pas assez de communication
entre le lycée et le supérieur, pas assez d’information pour les lycéens et leurs familles, peu de prise en
compte des profils, des motivations, des talents des jeunes, aucune anticipation de la démographie,
pas assez de places… 


L’État doit aujourd’hui prendre ses responsabilités et réformer profondément en mobilisant toute
la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche.